Deux inventeurs de jeux de hasard incontournables

La roulette et la machine à sous sont deux des jeux de hasard les plus populaires de tous les temps. Tous les casinos en ligne et terrestres en proposent à leurs clients et il faut bien admettre que, depuis plusieurs siècles, les joueurs ne se lassent pas de ces classiques. Dans le présent billet, nous ferons un zoom sur deux inventeurs de génie : Blaise Pascal et Charles Fey, deux messieurs à qui l’on doit respectivement la paternité de la roulette et de la machine à sous.

Blaise Pascal et le traité de la roulette

Lorsqu’on pense à Blaise Pascal, on l’imagine mal en inventeur d’un classique des jeux de hasard, tant ce grand homme a ébloui de par son génie plusieurs domaines scientifiques. En effet, Pascal, connu pour ses « Pensées » mais aussi sa célèbre formule « Le cœur a ses raisons que la raison ignore », était non seulement philosophe, mais aussi géomètre, physicien, mathématicien, mystique, théologien et moraliste.

Si les origines mêmes de la roulette sont sujettes à controverses, plusieurs spécialistes s’accordent sur le fait que Blaise Pascal en fut le digne inventeur. Il aurait déjà conçu le principe de la roulette bien des années avant de publier son Traité de la roulette en 1658. Dans cette ouvrage, il proposera 18 défis consistant à dégager un certain nombre de propriétés de la cycloïde (autre nom de la roulette). Dans la foulée, il s’empressera l’année suivante de publier le livre la Théorie de la roulette, écrit certainement avec l’aide de Roberval (le premier à avoir étudié la cycloïde).

Le plus drôle dans cette histoire est que l’invention de la roulette par Pascal était le fruit du hasard. L’échec de ses recherches sur la théorie des mouvements à l’infini l’a conduit à cette découverte qui deviendra, plusieurs siècles après, l’un des jeux de hasard les plus mythiques des casinos du monde. Une sacrée histoire ! Après être passée par de nombreux pays et avoir connu de nombreuses variantes (l’anglaise, la française, l’américaine, la mexicaine), la roulette a trouvé une deuxième jeunesse sous forme virtuelle dans tous les casinos en ligne. On l’y trouve sous toutes ses variantes connues, mais aussi sous des formes totalement nouvelles et destructurées qui auraient sans doute amusé le grand savant français.

Charles Fey, l’inventeur de la machine à sous

Mécanicien à San Francisco, Charles Fey n’aurait jamais pensé devenir l’inventeur de la machine à sous, ni que par ses efforts et sa créativité il révolutionnait l’industrie des jeux d’argent. La date exacte de la création de sa toute première esquisse n’est pas connue à précision. On sait que l’idée derrière son invention était de proposer un moyen de se divertir aux clients venus faire réparer leurs véhicules. Très vite, la création de Charles devint célèbre attirant de plus en plus en clients qui faisaient la queue dans son atelier, juste pour avoir droit à un tour sur le jeu.

La machine à sous originale possédait trois bobines et n’offrait que des jeux de cartes. Tous les symboles habituels des cartes s’y trouvaient, des cœurs, des piques et des carreaux, en plus de la cloche de la liberté et des fers à cheval. Voilà pourquoi il l’appelait The Liberty Bell Slot, en français La machine de la Cloche de la Liberté. Pour y gagner, les joueurs devront obtenir les mêmes symboles sur une rangée unique. Simple à comprendre, fun et divertissant. C’est toujours le secret des grands jeux. Autre élément futuriste que possédait la machine de Charles Fey, elle disposait d’un système de paiement automatique. Plus tard, le concept sera repris et amélioré par les casinos à destination de leurs utilisateurs. L’eau a coulé sous les ponts depuis. De nos jours, les machines à sous modernes ont introduit des thèmes et de multiples options afin de les rendre plus intéressantes. Elles s’appuient aussi sur l’ensemble des innovations techniques, graphiques et informatiques de notre temps. Là encore, si Charles Fey était invité à joué dans un casino virtuel. En découvrant les centaines de machines déclinées depuis son invention, on se demande bien quelle tête il ferait.

Deux inventeurs de jeux de hasard incontournables
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *